Néolithique, Age des métaux, Mégalithes, art rupestre

 
 

La Vallée des Merveilles,

 

  Une excursion/congrés : 

du Chalcolithique à l’Age du Bronze...

Bientôt un compte rendu

 du 30 juin au 03 juillet 2007, ce voyage fut un succés !

grace à nos partenaires sur place, Nathalie Magnardie, coservateur du Musée des Merveilles à Tende et à une superbe équipe qui nous a accueilli à La Brigue, : l’hôtel "Le Mirval" qui dispose d’un matériel sans reproche et où les guides, pére et fils, sont remarquables !

Voici un résumé qui présentait la conférence d’ Henri de Lhumley :

Généralités sur les gravures rupestres du Chalcolithique et de l’âge du bronze ancien de la région du mont Bego.

Le site archéologique du mont Bego est connu pour ses milliers de gravures protohistoriques attribuées à une période allant du Chalcolithique jusqu’à l’âge du Bronze ancien.

Dans les Alpes du Sud et à proximité de la ville de Tende, le site occupe une position mitoyenne entre la plaine padane et la côte provenço-ligure. Habitable durant quelques mois en été, il sert aujourd’hui d’alpage aux bergers de la région. L’ensemble des gravures se situe entre 2 000 et 2 700 mètres d’altitude.

Les premières mentions des gravures remontent au XVe siècle mais ce n’est qu’à la fin du XIXe qu’elles seront attribuées à l’âge du Bronze par le préhistorien Emile Rivière. Les gravures rupestres furent ensuite étudiées par Clarence Bicknel puis par Carlo Conti durant la première moitié du XXe siècle.

C’est à partir de 1967, que le Professeur Henry de Lumley et son équipe entreprit l’inventaire exhaustif et l’étude des gravures rupestres du Chalcolithique et de l’âge du Bronze ancien de la région du mont Bego.

Le corniforme, représentation d’un bucrane ou figure schématique d’un bovidé est la représentation la mieux connue. On en dénombre plus de dix mille répartis sur l’ensemble du site (50 km2).

D’autres thèmes viennent compléter un registre réduit à une quarantaine de signes : réticulés, attelages, armes, anthropomorphes, figures géométriques.

Les gravures représentant des armes ont fournis les premières indications chronologiques et culturelles. En effet, de nombreuses représentations de poignards montrent des influences des cultures de Polada et du Rhône, soit environ 1 800 av. J.-C., ce qui traduirait éventuellement un maximum d’occupation durant cette période. Plus anciennes, certaines gravures d’armes ont des formes similaires à des objets de la culture de Remedello, soit vers 3100 av. J.-C.

Comme ces gravures superposent des gravures de corniformes et de réticulés notamment, on est en droit de penser que l’occupation du site s’est faite avant cette date. On doit aussi souligner que toutes les gravures n’ont pas vocation à avoir un rendu réaliste.

Parfois constituées de quelques cupules éparses ou regroupées en nuages, la moitié des 38 000 gravures inventoriées sont des représentations non figuratives et la majorité d’entre elles montre une disposition intentionnelle.

Les méthodes de gravures sont restées simples. Bien que l’on trouve des roches gravées par percussion directe, la majorité des gravures ont été réalisées par pression et rotation d’un outil en pierre dure posé directement sur la surface de la roche. Aucun pigment de couleur n’a été retrouvé.

La récurrence des techniques de gravure, la standardisation des représentations et les nombreuses gravures non figuratives, indiquent une emprise forte de la tradition. On pense à un rite se déroulant l’été, consistant autant dans un pèlerinage que dans l’acte de graver.

Outre les gravures protohistoriques, le site regroupe un nombre important de gravures de bergers, de lettrés, de militaires, etc. et les vestiges d’une activité pastorale et d’occupation militaire importante.

un lien vers le Musée de la Vallée des Merveilles :

http://www.cg06.fr/w_musee_merveilles/w_merveilles_fr/html/page1503.html

un autre lien vers un site qui propose quelques belles images, en suivant ce lien vous aurez "la vallée de Fontanalba"

http://art-rupestre.chez-alice.fr/montbego/indexmontbego.htm

Sur ce même site une hypothése : Les gravures du mont Bégo sont-elles organisées pour former un "cadran solaire" ?

http://art-rupestre.chez-alice.fr/publications/publicationmontbegofrancais.htm

 



 

 
 
Publié le jeudi 5 juillet 2007

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le samedi 12 mai 2012 par Pascal Raux
 
Publié le samedi 20 janvier 2007 par Pascal Raux
Mis à jour le mardi 27 février 2007
 
Publié le dimanche 4 mars 2007 par Pascal Raux
 
Publié le mardi 27 février 2007 par Pascal Raux
 
Publié le dimanche 25 février 2007 par Pascal Raux
 
Publié le lundi 20 octobre 2008 par Pascal Raux
Mis à jour le samedi 10 janvier 2009
 
Publié le vendredi 23 juillet 2010 par Pascal Raux
 
Publié le samedi 6 mars 2010 par Pascal Raux
 
Publié le jeudi 8 décembre 2011 par Pascal Raux
 
Publié le lundi 19 septembre 2011 par Pascal Raux
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter