» Ethnologie » Le Serpent cosmique et Jeremy Narby
 
Ethnologie

 
 

Le Serpent cosmique et Jeremy Narby

 

Jeremy Narby : Pendant le long processus d’acquisition d’un doctorat en anthropologie dans une université d’élite aux États-Unis, j’ai vu que mes professeurs en anthropologie nous formaient, moi et mes camarades doctorants, pour devenir... d’autres professeurs en anthropologie. Au plus haut niveau, le serpent se mordait la queue, et la discipline tournait dans le vide, flottant au-dessus de la réalité, qu’elle était pourtant sensée étudier. Entre-temps, les Indiens Ashaninca, avec qui j’avais vécu, m’avait marqué par leur mise en exergue de la pratique, qu’ils considéraient comme la forme la plus avancée de la théorie. Leur point de vue était clair : si une idée est vraiment bonne, c’est qu’elle est réalisable. A mon retour d’Amazonie, j’ai proposé cette manière de voir à mes camarades, mais j’ai vite compris qu’ils n’avaient qu’un intérêt distant pour le concret. Dès que j’avais le doctorat en poche, j’ai tourné le dos à toute cette scène, et je me suis dirige vers la pratique, convaincu que j’allais aller plus loin avec mon anthropologie (= étude de l’humain).

et d’autres articles d’un grand intrêt, droit des peuples, chamanisme......

http://www.archipress.org:80/narby/narby.htm

 
 
Publié le vendredi 20 avril 2007

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le lundi 28 juillet 2008 par Pascal Raux
Mis à jour le samedi 14 mars 2009
 
Publié le mardi 6 mai 2008 par Marie Girard
Mis à jour le vendredi 30 mai 2008
 
Publié le jeudi 29 mars 2007 par Marie Girard
 
Publié le dimanche 28 septembre 2008 par Marie Girard
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter