» Néolithique, Age des métaux, Mégalithes, art rupestre » Des gravures paléolithiques de plein air en Sibérie
 
Néolithique, Age des métaux, Mégalithes, art rupestre

 
 

Des gravures paléolithiques de plein air en Sibérie
Des mammouths gravés sur les roches de l’Altaï...

 

Notre ami Pierre Vidal nous communique une info importante : de mammouths ont bien été gravés sur des roches de l’ALTAÏ , ces gravures étaient au départ attribuées à l’âge du Bronze

D’où question : les mammouths ne se seraient éteint qu’il y a moins de 6000 ans ?

Ou bien ces gravures sont plus vieilles que ces spécialistes le pensaient et nous aurions, comme en Espagne à Siega Verde ou au Portugal à Foz-Côa, des gravures paléolithiques de plein air en Mongolie ?...

C’est ce que penserait notre ami Pierre Vidal, ce grand spécialiste de l’art rupestre et de la conservation des grottes ornées, parti en mission avec la Société européenne des explorateurs,

"Il y a d’autres espéces représentées et ayant vécu au paléolithique : bovidés cerfs..." nous confiait-il," et il ne peut s’agir d’éléphants, absent de cette région du monde..."

Le compte rendu de l’expédition est consigné dans un ouvrage : "Trésor de l’Altaï mongol", La croisiére des steppes, chez Créatica, Santander, Espagne

ces "trésors se trouvent dans les bassins des rivierres Tsagan Salan et Baga Oigor,

Mammouth débarassé virtuellement de graffiti, photos avec l’autorisation de Pierre Vidal

N’oubliez pas de regarder, dans le même registre (mais il s’agit ’une autre expédition)"les pierres à cerfs de Mongolie", témoignage des croyances animistes e ces peuples nomades

http://www.expeditions.fr/

Quelques mots sur les mammouths : Déjà en 1456, une molaire de mammouth est trouvée à Valence, on la reconnait comme étant une dent de l’archange St.Michel...et devient une relique vénérée jusqu’en 1789 !!! En 1613, un médecin, pierre Mazurier, présente les restes fossiles d’un de ces "mastodonte" comme étant les restes d’un géant battu par Marius en 101 bc à Verceil ! En Europe centrale, de nombreux "restes" sont attibués à des dragons et réduits en poudre prophilactique et aphrodisiaque, en Sibérie, ce seront des "taupes géantes" sortant des profondeurs de la terre ! Ils deviennent aussi les "restes des éléphants d’Hannibal" ou encore des animaux sauvés du déluges...

Il faut attendre Georges Cuvier et J. Blumenbach qui en 1802 établissent l’existence réelle de cet animal, Le Mammouth- le nom, venant du sanscrit signifiant "taupe de terre"- sera conservé. Ce n’est qu’en 1821 que Cuvier propose une époque ante-dilluvienne. En 1864, la découverte de la gravure d’un mammouth sur une dèfense de ce même animal à La Madeleine , en Dordogne par Edouard Lartet et exposé à l’exposition universelle de Paris en 1889, confirmera la contemporaneité de l’homme et du Mammouth, La préhistoire fai son chemin...

Souces et pour en savoir plus : Frédéric Summerly "l’Histoire n°192, octobre 1995

Le mammouth de La Madeleine

 

 

 

 

 
 
Publié le mardi 13 novembre 2007
Mis à jour le mardi 20 janvier 2009

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le lundi 16 novembre 2009 par Pascal Raux
 
Publié le samedi 20 septembre 2008 par Pascal Raux
Mis à jour le samedi 11 avril 2009
 
Publié le mercredi 22 avril 2009 par Pascal Raux
 
Publié le samedi 29 septembre 2007 par Pascal Raux
Mis à jour le samedi 19 mars 2011
 
Publié le samedi 5 mai 2007 par Pascal Raux
Mis à jour le mercredi 12 novembre 2008
 
Publié le jeudi 13 septembre 2007 par Pascal Raux
 
Publié le jeudi 13 septembre 2007 par Pascal Raux
 
Publié le samedi 12 mai 2007 par Pascal Raux
 
Publié le mardi 9 janvier 2007 par Pascal Raux
Mis à jour le lundi 19 février 2007
 
Publié le dimanche 25 mai 2014 par Pascal Raux
Mis à jour le lundi 26 mai 2014
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter